Comment puis-je changer d’assurance ?

Le feu, de sa découverte à sa maîtrise contemporaine.
novembre 25, 2020
L’intelligence artificielle dans le groupe financier des caisses d’épargne
novembre 25, 2020

Les consommateurs qui veulent économiser devraient penser à changer d’assureur et de contrat d’assurance ou de résiliation de contrat d’assurance. Le nombre de compagnies d’assurance est important et les différences de prix pour une police d’assurance sont souvent considérables. Dans le cas de l’assurance de biens, un changement que ce soit un changement de fournisseur ou de tarif est relativement facile à réaliser. Les prestations et les tarifs des assurances automobile ou responsabilité civile, bâtiment, équipement ménager, protection juridique ou assurance des animaux sont relativement comparables. Un calculateur de comparaison en ligne pour les assurances de biens permet de trouver le tarif le plus avantageux. Un changement de prestataire peut avoir lieu à tout moment, à condition que les délais de préavis correspondants soient respectés. Il s’agit généralement de 3 mois. L’assurance responsabilité civile automobile peut même être résiliée avec un préavis d’un mois à la fin de chaque année. Vous trouverez plus de détails dans la première partie de cette série de primes. Si vous souhaitez uniquement modifier le tarif avec le même fournisseur, vous pouvez souvent le faire sans respecter de délai de préavis. Toutefois, vous ne devez pas négliger de lire attentivement les petits caractères, car les réglementations des différentes entreprises varient, parfois considérablement. Il n’est pas rare que, pendant la durée d’un contrat, seul un passage à un tarif plus élevé soit possible.

Assurance personnelle : des facteurs individuels déterminent les conditions

Contrairement à l’assurance de biens, ce n’est pas le cas de l’assurance personnelle. Il s’agit de politiques qui se concentrent sur les risques personnels de l’assuré individuel. La catégorie des assurances personnelles comprend l’assurance maladie légale et privée, l’assurance accident, l’assurance retraite, l’assurance emploi et invalidité professionnelle, et bien sûr l’assurance vie. Selon le type, ils peuvent couvrir, par exemple, les traitements médicaux et les mesures de réadaptation, assurer le niveau de vie pendant la vieillesse ou en cas d’incapacité professionnelle, ou encore subvenir aux besoins des personnes à charge survivantes en cas de décès de l’assuré. Selon le type d’assurance, on peut distinguer l’assurance de risque pur et l’assurance de risque avec formation de capital. Le point commun à toutes les polices d’assurance personnelle est que les critères d’évaluation des risques sont déterminés par les fournisseurs eux-mêmes. Il en résulte des différences parfois énormes dans le prix et l’étendue des services pour les contrats individuels. De nombreux facteurs individuels des assurés entrent dans le calcul de la prime. Outre l’âge et la profession, le déroulement de la maladie du demandeur est également pris en compte. Chaque assuré doit répondre sincèrement aux questions correspondantes dans le cadre de son devoir de divulgation.

La comparaison est souvent difficile : des conseils judicieux sont nécessaires

Même si une compagnie d’assurance devrait en principe offrir de meilleures conditions, un changement d’assurance ne doit pas nécessairement être la solution de rechange appropriée. Pour certains types d’assurance, par exemple, un âge d’entrée plus élevé entraîne des conditions nettement plus mauvaises chez un nouveau fournisseur. Cependant, l’exclusion des risques lors d’un changement d’assurance est également un critère important pour un changement de compagnie d’assurance. Par exemple, diverses prestations dans le domaine de l’assurance accident, maladie et invalidité professionnelle peuvent toujours être assurées auprès d’un seul fournisseur, alors qu’elles sont totalement exclues auprès d’un nouvel assureur. Dans ce cas, un changement de prestataire crée un vide en matière d’assurance qui ne peut être comblé. Il n’est donc pas toujours conseillé de changer d’assureur. En tout état de cause, le contrat existant ne doit être résilié qu’une fois la demande acceptée par le nouvel assureur.

Les conseils d’experts permettent d’éviter les pertes financières

En particulier dans le cas des assurances vie et des assurances de rente, il n’y a pratiquement pas de saut dans les premières années si la police est résiliée, car les primes versées jusqu’alors servent à couvrir les frais administratifs et les commissions. Un changement d’assurance ou une résiliation de contrat ou résiliation d’assurance auto ou moto entraîne donc généralement une perte partielle des primes payées au cours de la première période. Pour les nouveaux contrats, et plus encore pour un changement d’assureur prévu, non seulement une bonne comparaison d’assurance est plus que souhaitable, mais un conseil compétent est également conseillé. Les experts indépendants en assurance ou les centres de conseil aux consommateurs sont les personnes à contacter dans ce cas. Sur des sites web au thème de l’assurance, vous y trouverez une foule d’informations sur les différentes branches d’activité, ainsi que des comparaisons de taux et une foule d’informations générales pour les consommateurs.

Obligation d’informer en cas de changement d’assurance

Si les clients changent de fournisseur d’assurance auto ou moto sur recommandation d’un courtier d’assurance, ce dernier est tenu de respecter son obligation légale de divulgation. Le courtier d’assurance auto ou moto doit également aborder le traitement des contrats existants, un contrat d’assurance à résilier et souligner, par exemple, les inconvénients d’une résiliation de contrat d’assurance moto ou auto anticipée d’une police d’assurance vie à capitalisation et la date d’échéance Si le courtier d’assurance auto ou moto ne donne que des conseils défectueux ou inappropriés, le client a un droit à des dommages-intérêts contre le courtier conformément à l’article 280, paragraphe 1, du BGB. Il ne peut être dérogé à ce conseil que sur demande écrite du client. Cette mesure vise à empêcher les clients de conclure des contrats à leur insu sans avoir été informés au préalable des détails et des conséquences d’une lettre de change ou de lettre résiliation d’assurance.

Conseils pour changer d’assurance de prêt immobilier

Tout d’abord vous devez savoir que vous pouvez résilier librement votre assurance de prêt immobilier durant la première année de souscription grâce à l’entrée en vigueur de la loi Hamon. Vous pouvez donc changer d’assurance emprunteur à tout moment. Réaliser des économies avec une assurance individuelle. Vous pensez que votre assurance de prêt immobilier vous coûte trop cher ? Le tarif de l’assurance individuelle est basé sur votre profil emprunteur l’âge, montant emprunté, profession. Ce faisant vous pouvez réaliser jusqu’à 50% d’économies sur le coût total de l’assurance emprunteur et ainsi, de votre prêt immobilier. En effet, le coût de l’assurance n’est pas à prendre à la légère. Comparez les offres d’assurance de prêt immobilier. Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un meilleur tarif d’assurance de prêt immobilier, la comparaison d’assurance de prêt immobilier est une étape clé. En saisissant quelques informations sur votre projet: date de début du prêt, montant, taux de crédit, durée, votre profil, vous obtiendrez les meilleures offres d’assurances. La banque doit accepter le nouveau contrat, mais sous conditions. Présentez un contrat avec des garanties équivalentes à votre assurance actuelle. Une des conditions pour changer d’assurance est de présenter un contrat aux garanties équivalentes à celles de votre contrat actuel. Vous devez également respecter le délai de prévenance prévu par la loi Hamon, c’est à dire au plus tard 15 jours avant l’échéance de la première année de souscription. Notez qu’il est vivement conseillé d’aviser le plus rapidement possible votre banque de votre souhait de déléguer l’assurance de votre prêt immobilier.  Pensez à la quotité de l’assurance de prêt immobilier. Plus vous êtes couvert, plus la mensualité de votre assurance de prêt immobilier augmentera. La quotité de cette dernière est un élément déterminant dans votre contrat. En effet, la quotité correspond à la part de votre prêt couverte par l’assureur.