Comprendre la Blockchain en 5 points

comprendre blockchain
L’économie mondiale est en train de subir une transformation en profondeur, du fait des technologies numériques. Leur usage est devenu indispensable tant pour les banques que pour leurs clients toujours plus exigeants.
En effet, les besoins financiers des citoyens d’aujourd’hui ont à un tel point évolué, que seule une monnaie virtuelle semble en mesure de les satisfaire. La naissance du Bitcoin  et de plus de 1600 crypto-monnaies (Liste disponible sur Recoinz.com ) rendent bien compte de cette réalité. Mais, au-delà de la praticité du Bitcoin, c’est tout un modèle socio-économique qui vit le jour grâce à la technologie dite Blockchain. Elle est aujourd’hui reprise dans beaucoup de pans de la société, et promet d’être une révolution.

1. Définition de la Blockchain

blockchainLa Bloackchain ou « chaine de blocs » est une base de données informatiques envoyée par des utilisateurs, vérifiée, puis groupée à temps régulier en blocs. Ces blocs sont liés en chaines et sécurisés grâce à des techniques cryptographiques. Par suite, cette expression désigne une base de données distribuée qui produit une liste d’enregistrements protégés contre toute falsification. C’est donc un registre décentralisé et sécurisé de toutes les opérations réalisées depuis la mise en œuvre d’un système réparti.

2. Principe d’une Blockchain

Le Blockchain permet de s’assurer qu’un ensemble de composants informatiques fonctionnant en réseau arrive à gérer des défaillances et à produire un consensus. Un tel système doit donc garantir son intégrité, même en cas de défaillance d’une partie de ses composants. La méthode classique pour y parvenir est la preuve de travail ou « proof of work ». Elle se sert de l’énergie fournie par un composant pour s’assurer que ce dernier a réellement effectué un travail. Le protocole de la preuve de travail est basé sur un système cryptographique décentralisé mis à jour par des « mineurs ».

3. Usages de la Blockchain

La première application d’une Blockchain fut avec le Bitcoin et autres Altcoins. Mais, cette technologie peut servir dans grand nombre de domaines, à savoir :
  • L’amélioration de systèmes prédictifs dans le secteur des assurances ;
  • La réduction du coût des transactions et le développement de monnaies virtuelles de nouvelle génération ;
  • La réalisation de cadastres ou d’élections fiables et vérifiables par tous.

4. Nature juridique de la Blockchain

Dans certains pays comme la France, la Blockchain a une existence légale depuis avril 2017. Mais des questions subsistent, notamment :
  • Le droit de la propriété intellectuelle ;
  • Le droit du contrat et la gouvernance de la chaine.
En outre, la loi applicable à la chaîne est celle choisie par les parties.

5. Blockchain et Environnement

D’après une étude réalisée en 2014, les systèmes utilisant le Blockchain sont très gourmands en énergie. Environ 3 Gigawatts seraient ainsi utilisés pour alimenter le réseau du Bitcoin. Une amélioration du protocole Proof of work vers un protocole Proof of Stake permet déjà des rendements plus admissibles.