Opter pour les produits Bio en ligne pour favoriser le commerce équitable

produits de beauté
Quels produits de beauté utiliser pour se maquiller et prendre soin de sa peau ?
novembre 4, 2019
Voyage hors des sentiers battus
Les bonnes raisons de faire un voyage hors des sentiers battus
novembre 11, 2019
produits-bio

Dans une revue rédigée par l’ONG Générations Futures en 2018, il a été clairement indiqué que les trois tiers des fruits comportent 72,6% de pesticides et la même portion de légumes jusqu’à 41%. Ces chiffres, à eux-seuls, justifient le passage nécessaire à une alimentation bio. Mais pas que ! Puisque la consommation de produits biologiques profite aussi au commerce équitable.

Consommer bio pour booster le commerce équitable

Avec l’industrialisation, très peu de consommateurs avaient le privilège de consommer des produits issus d’une culture biologique. Pourtant, ce choix alimentaire est non seulement bénéfique pour l’organisme, mais il profite aussi au commerce dit « équitable ». Qu’est ce qu’alors le commerce équitable ? Il s’agit de permettre aux agriculteurs ainsi qu’aux petits producteurs de distribuer leurs produits à un prix accessible au consommateur et qui leur est également profitable.

Ainsi, en achetant des produits bio, vous ne faites pas uniquement du bien à votre corps, vous contribuez aussi à éradiquer la pauvreté qui touche les travailleurs dans le domaine agricole. Cela leur permet d’avoir des conditions de vie plus stables et d’améliorer leur pouvoir d’achat qui a pris un coup à cause du monopole de l’industrie.

Les agriculteurs qui, quelques décennies auparavant, vivaient de leurs terres, choisissent aujourd’hui l’exode rurale afin de subvenir à leurs besoins et de bénéficier d’un niveau de vie plus favorable. Il est clair que les produits biologiques coûtent plus cher que ceux que vous trouvez dans les grandes surfaces. Pourtant, en dépensant quelques centimes de plus, vous faites un petit geste humain, qui au final ne va surement pas vous ruiner.

Consommer bio pour limiter la charge toxique

Depuis quelques années, l’opinion publique commence à s’intéresser de plus en plus aux bienfaits d’une alimentation bio. Les annonces publicitaires encourageant une consommation qui favorise le commerce équitable : une initiative qui profite aussi bien aux agriculteurs qu’aux consommateurs. Pour diminuer la toxicité de vos aliments préférés, vous avez tout à gagner à choisir des produits biologiques surtout pour les fruits qui se mangent entiers sans enlever la peau extérieure. On peut citer les fraises et le raisin.

Pour obtenir ce label, les produits doivent être dépourvus de pesticides y compris le vin, soumis à une réglementation assez stricte. De nombreuses indications ont alors été mises en place afin de vous aider à détecter les aliments qui ne menacent pas votre santé. Pour échapper aux pesticides, vous devez alors vous diriger vers les produits frais et de saison.

En faisant vos courses en ligne, renseignez-vous alors sur les conditions de la culture notamment pour les fruits et légumes. Idéalement, vous devez faire vos achats chez de petits commerçants dont les produits sont issus de champs locaux. Cela limite fortement l’utilisation des emballages qui ont la réputation d’augmenter la toxicité des aliments.

Consommer bio pour être en bonne santé

Dans un supermarché bio, vous pouvez trouver des produits dont la culture tient compte des besoins de votre organisme. Autrement dit, la production de ces aliments place votre santé au cœur de ses préoccupations, en reléguant le profit matériel au second plan. En consommant bio, sachez que vous réduisez les risques d’obésité et de diabète du type 2. Voilà pourquoi il est vivement recommandé de donner à vos enfants la chance d’avoir une alimentation bio propice à leur développement cognitif et corporel.

Par ailleurs, il a été prouvé que les pesticides et insecticides ont des conséquences désastreuses sur le système neurologique. Leurs composantes s’attaquent aux cellules nerveuses et causent leur dégénérescence de manière subtile et progressive. Ainsi, ce n’est pas en mangeant une pomme issue de l’agriculture conventionnelle que vous allez constater des dégâts neurologiques palpables. C’est la répétition et l’habitude qui conduisent vers ce dysfonctionnement. Le processus est ainsi tellement subtil qu’il est difficile d’en être conscient. Pourtant, les risques sont bien là !

Pour les viandes biologiques, les animaux ne sont pas soumis à une production intensive. On leur administre moins d’antibiotiques au cours des traitements cliniques. En consommant de la viande bio, vous serez moins susceptibles d’absorber ces substances qui vous rendent plus résistants aux antibiotiques. Certaines études ont même prouvé que consommer bio limite considérablement les risques de cancers, de maladies cardio-vasculaires et d’autres anomalies chroniques telles que le Parkinson.

Consommer bio pour préserver la planète

Lorsqu’on parle des conséquences désastreuses d’une culture traditionnelle sur l’environnement, on évoque toujours les effets nocifs des pesticides et insecticides sur la planète. Mais ces polluants ne sont pas la seule menace. Sachez aussi que consommer bio est un geste écologique dans la mesure où la culture biologique laisse à la terre le temps qu’il faut pour se régénérer au moment où la culture classique obéit à un système de rotation qui l’empêche de se ressourcer et de recouvrir ses propriétés initiales.

D’un autre côté, les animaux qui donnent la viande et les produits biologiques sont élevés dans un environnement sain. Ils se nourrissent à leur tour d’aliments et d’herbe bio favorables à leur développement. En leur évitant les conditions stressantes du rabattage, ils se développent convenablement et constituent un apport nutritionnel fort bénéfique pour l’être humain.

Par ailleurs, si tout le monde se mettait au bio et encourageait le commerce équitable, le transport des produits sera nettement limité. Sachant que quelque soient les moyens de logistiques utilisés, la production de gaz à effet de serre est inéluctable, acheter chez des agriculteurs locaux préservera incontestablement notre planète. Pour cette raison, il ne suffit pas d’amener un consommateur ou deux à emprunter cette voie, il faut provoquer une conscience générale qui, en s’amplifiant, pourra empêcher la déchéance progressive de notre planète.