Les étapes pour créer son entreprise

box bière
Cadeaux masculins : offrir un box bière
février 13, 2020
Tendance des piscines en kit
Trouver un spécialiste des piscines en kit
février 19, 2020
Etapes pour créer son entreprise

Créer une entreprise implique de lourdes responsabilités. De la sorte, il ne faut pas prendre des décisions à la hâte. Vous ne savez pas comment s’y prendre ? Découvrez au travers de cet article les démarches à suivre et les formalités administratives nécessaires.

Études du projet

Vous vous demandez comment créer une société ? Une fois que vous aurez défini le type d’activité que vous souhaitez mettre en place, il faudrait procéder à l’étude du projet. L’étude du marché est une étape incontournable. Puis, travaillez le prévisionnel. Cela implique une étude approfondie de la rentabilité du projet. De la sorte, vous devez tout chiffrer pour convaincre les investisseurs : achat, vente, etc.

En outre, avant la création d’une société, vous devez définir dès le départ le statut de votre entreprise. Pour une société individuelle, vous avez le choix entre une entreprise individuelle à responsabilité limitée, une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL, une entreprise individuelle ou encore une société par actions simplifiée unipersonnelle. Si vous envisagez de vous associer, optez pour une SARL ou une SA. Par contre, si vous envisagez de vous spécialiser dans la location des biens immobiliers, il vous faudrait créer une SCI. Vous devez également trouver un lieu pour exercer votre activité, qui sera votre siège social.

Ensuite, rédiger un business plan pour détailler votre projet. Il doit contenir certaines informations utiles : les clients, l’activité, les actions à mener pour faire connaitre le produit ou service, vos atouts et vos faiblesses, les opportunités et les menaces, les ressources nécessaires pour démarrer l’activité, le volume de clients à atteindre avant la seconde année… Pour rédiger un plan d’affaires parfait, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel. formalizi par exemple est une entreprise spécialisée dans ce secteur. Il peut s’occuper de tout.

Le financement de votre projet

Dans un premier temps, vous devez établir le coût de la création de sociétés. Le mieux, c’est de faire appel à un expert-comptable pour vous aider à dresser un plan prévisionnel en bonne et due forme. Il existe actuellement plusieurs modes de financement. Le financement interne regroupe les apports des associés : apports en nature et apport en comptes courants. Mais vous pouvez également solliciter un financement externe via un fonds d’investissement ou un financement participatif. En ligne, de nombreuses plateformes se sont spécialisées dans le crowfunding. Si votre projet est viable, vous y trouverez certainement des particuliers ou sociétés qui acceptent de prendre le risque.

Si vous ne parvenez pas à dénicher un investisseur, vous pouvez souscrire un prêt bancaire. Néanmoins, sachez que les établissements financiers ne prennent jamais un risque à 100 %. De ce fait, un apport personnel est exigé. De même, il faudrait avoir un dossier en béton pour optimiser vos chances d’obtenir un crédit.

Les formalités administratives

Il va maintenant falloir rédiger les statuts. Ces documents doivent comporter les mentions obligatoires prévues par la loi telles que la raison sociale, l’adresse du siège social, le montant du capital, etc. Les statuts doivent être validés et signés par tous les associés. Un expert-comptable ou un avocat peut vous aider dans cette étape. Dans le cadre d’une EI, les statuts ne sont pas nécessaires.

Par la suite, procédez au dépôt des apports en numéraire libérés lors de la constitution sur un compte bloqué. Vous obtiendrez après un certificat du dépositaire des fonds. Concernant les apports en nature, ils doivent être évalués. Selon la valeur des biens, la présence d’un commissaire aux comptes peut être requise ou non. Vous devez également publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales dans le département où se trouve votre siège social. En échange, une attestation vous sera remise. Attention ! Ce service est payant.

Une fois les formalités juridiques constituées, vous devez les transmettre au centre de formalités des entreprises compétent avec le formulaire M0. Un récépissé de dépôt de dossier de création d’entreprises vous sera remis, justifiant que votre entreprise est encore en cours d’immatriculation. Et vous recevrez votre extrait d’immatriculation dans les meilleurs délais. Dans ce cas, vous pouvez démarrer votre activité. En cas de problème, le CFE vous enverra un courrier vous informant sur les documents à régulariser.

Remarque : Une modification des statuts est requise si vous souhaitez changer un gérant statutaire, augmenter ou diminuer le montant du capital social ou réaliser un transfert de siège social.