La plus petite photo imprimée tient sur un cheveu

tient sur un cheveu

L’homme a réussi une prouesse technologique jusque là inégalée. Réaliser la plus petite image imprimée par jet d’encre dont la taille est comparable à celle du diamètre d’un cheveu. C’est la plus petite impression photo du monde, réalisée à l’aide de la technologie 3D NanoDrip. Scrona/ETH Zurich. La performance a été inscrite au Guiness Book des records.

Cette plus petite photo jamais imprimée représente un groupe de trois poissons clown. Dans leur milieu naturels, les poissons clown peuvent atteindre une taille allant jusqu’à 10 centimètres. Sur la plus petite photo qui a pu être imprimée grâce à l’aide de la technologie 3D NanoDrip, les poissons clowns mesurent seulement… 30 micromètres. Cette méthode révolutionnaire a été développée par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Suisse).Elle est commercialisée par la start-up Scrona, adossée au laboratoire suisse. Cette nouvelle technologie  qui utilise l’impression par jet d’encre permet d’imprimer des images qui ne sont pas visibles à l’œil nu, d’une taille comparable au diamètre d’un cheveu et d’une résolution de 25 000 DPI (contre 300 DPI pour une image haute-définition classique).

Dans ce cas précis elle mesure par exemple 80micromètres de haut sur 115 micromètres de large et vient d’être enregistré au Guinness Book des records. Cette technologie évoluée offre une palette de 16 millions de couleurs les unes différentes des autres. Le plus surprenant de tout ce sont tout particulièrement les couleurs vives et réalistes de cette photo micrométrique. L’impression 3D Nano Drip offre une profondeur de couleur de 24 bits ce qui représente une palette de 16 millions de couleurs et qui correspond à une image au format Jpeg enregistrée par votre appareil photo. Par ailleurs, l’encre utilisée pour réaliser cette plus petite photo imprimée qui tient sur un cheveu contient des « quantum dots ». Cette technologie innovante des nanoparticules a déjà été utilisée dans les écrans plats. Ces « quatum dots » ont la capacité d’émettre une lumière ultra pure particulièrement intense.

Sur la photo  des poissons clowns, les nanomatériaux créent un effet impressionnant : des couches de quantum dots bleus, rouges et vert ont été imprimés à 25 000 DPI, une ultra-haute résolution où les pixels ne sont espacés que de 500 nanomètres. Dans un proche avenir, cette technologie de pointe pourrait offrir de nombreuses applications qui nécessitent l’utilisation de matériaux nanostructurés, comme dans le domaine de l’électronique, l’optique et la photonique. La plus petite photo au monde constitue une avancée technologique révolutionnaire !