Comment réussir votre investissement locatif avec le dispositif Pinel ?

investissement-locatif

La loi Pinel apporte un certain nombre d’avantages fiscaux à ceux qui souhaitent investir dans l immobilier. Un point sur ce dispositif avant de vous lancer !

Qu’est-ce que le dispositif Pinel ?

Entré en vigueur le 1er janvier 2015, le dispositif Pinel incite à l’investissement immobilier locatif et remplace la loi Duflot. Un contribuable achetant une maison ou un appartement, dans le but de le louer, se verra proposer une réduction d’impôts. Cette défiscalisation est proportionnelle à la durée de location du bien. Ce dernier peut être loué sur une période de 6, 9 ou 12 ans, ce qui correspond à une réduction de 12 %, 18 % ou 21 % de votre investissement immobilier. Si vous souhaitez en savoir plus la défiscalisation Pinel, rendez-vous sur https://www.la-loi-pinel.com/.

Les conditions d’éligibilité au dispositif Pinel

Pour être sûr de bénéficier de la défiscalisation immobilière Pinel, vous devez investir dans un logement labellisé BBC2005 ou RT2012 et situé dans certaines zones spécifiques de France. Ce bien devra impérativement être loué non meublé, dans l’année qui suit l’achat. Le loyer est d’ailleurs soumis à un plafond déterminé par la localisation du bien. De votre côté, vous devez impérativement être majeur, imposable en France et solvable. Il ne vous sera possible d’investir dans l’immobilier locatif que deux fois par an et avec un plafond de 300 000 €. Enfin, sachez qu’il existe un plafond de ressources concernant vos futurs locataires. La décision d’investir dans l’immobilier ne se prend pas à la légère. Voici quelques conseils pour investir correctement, à lire sur www.la-loi-pinel.com.

Comment bien choisir son bien immobilier dans le cadre de la loi Pinel ?

Pour vous assurer un revenu foncier mensuel, vous devrez vous concentrer sur un seul objectif : acheter un bien dans une des zones Pinel où la probabilité de location est la plus forte. Il existe en effet plusieurs zones : A bis, A, B1. Les zones B2 et C ne sont plus éligibles depuis le 1er janvier 2018. Les zones A bis et A comprennent notamment Paris et sa banlieue proche où les biens immobiliers sont facilement loués. Toutefois, leur prix d’achat élevé n’est pas à la portée de toutes les bourses. Marseille, Lyon et Lille sont trois autres villes aux opportunités intéressantes. Quant à la zone B1, elle regroupe notamment les villes de Rennes et Toulouse. Il peut être très intéressant de faire appel à un professionnel de l’immobilier, comme un cabinet en gestion de patrimoine spécialisé, même si cela n’est en aucun cas obligatoire pour bénéficier de la défiscalisation Pinel. Véritable expert, le Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) vous aidera dans toutes vos démarches. Avant d’investir dans l’immobilier, profitez de nombreux conseils pratiques pour choisir votre logement neuf, disponibles sur le site la-loi-pinel.com.