Comment devenir franchisé en France ?

Comment devenir franchisé en France

De plus en plus accessible, la franchise est une pratique qui ne cesse de séduire les entrepreneurs. Elle offre ainsi le privilège de profiter pleinement de la notoriété d’une enseigne, tout en gardant une certaine liberté d’exercice. Pourtant, la réussite de ce type de projet nécessite une grande préparation. Voici donc les étapes clés à connaître pour créer une franchise en France.

Une étude préalable

Une étude préalable est indispensable pour créer une franchise. En effet, il faut savoir qu’en devenant franchisé, vous ne profitez pas uniquement d’une marque et de son concept ayant fait leurs preuves. Il s’agit plutôt d’un contrat bien défini entre deux dirigeants indépendants sur une durée déterminée, avec des objectifs précis. L’ouverture de ce type d’établissement est donc similaire à la création d’une entreprise classique. Pour ce faire, vous devez commencer par une étude préalable durant laquelle vous vous poserez un certain nombre de questions portant entre autres sur votre capacité à diriger votre propre entreprise. Vous devez également définir votre projet en choisissant le secteur d’activité qui correspond à votre profil et à vos motivations, afin de valoriser au mieux vos compétences d’entrepreneur. Il ne faut pas non plus oublier d’établir une sorte de business plan dans lequel vous définirez les détails de votre projet de franchise, dont les stratégies aussi bien financières que commerciales, dans le but de déterminer si celui-ci est rentable. Il faut savoir que les franchiseurs ne suivent pas forcément l’évolution de leurs candidats, mais privilégient plutôt ceux qui présentent un projet prometteur. Les organismes financiers se basent également sur votre business plan pour estimer si votre projet est réellement un investissement rentable. N’hésitez pas à demander conseils auprès des professionnels, comme ceux disponibles sur www.ac-franchise.com.

Bien choisir son collaborateur

Pour devenir franchisé, vous devez bien évidemment prendre le temps de bien choisir le franchiseur, c’est-à-dire l’enseigne avec laquelle vous collaborerez pendant la durée du contrat. Certes, le choix de ce type d’activité présente moins de risque, mais il faut tout de même savoir que toutes les franchises ne se valent pas. Pour éviter les pertes de temps et les mauvais investissements, le mieux serait donc de rencontrer plusieurs enseignes et prendre réellement le temps de se renseigner sur les détails de leurs activités. N’hésitez surtout pas à comparer les offres proposées par les enseignes, en consultant entre autres un annuaire de la franchise. Demandez également conseil auprès des différents spécialistes et professionnels de votre région, comme les notaires, les experts-comptables ou les avocats. Des salons dédiés sont même organisés pour mettre directement les candidats en relation avec les enseignes.

Le financement et la signature du contrat

Les questions liées au financement définies dans le budget prévisionnel sont décisives pour être franchisé en France. Sachez avant toute chose que l’investissement initial nécessaire est différent d’une enseigne à une autre. En revanche, dans tous les cas, vérifiez toujours que celui-ci intègre le droit d’entrée, le droit de formation, les dépenses liées à l’aménagement de vos locaux, le droit au bail ainsi que la redevance à verser auprès de l’enseigne. En général, les établissements de crédit exigent que le franchisé présente un apport personnel qui tourne autour de 30 % de ce montant. À noter également que depuis 1989, tout franchiseur se voit dans l’obligation de délivrer le document d’information pré-contractuelle ou DIP à tout candidat qui souhaite ouvrir une franchise. En plus de présenter le réseau, ce document mentionne également les perspectives de développement de l’enseigne, les résultats financiers de la tête de réseau, les clauses du contrat, les coordonnées des autres franchisés ainsi que le nombre de franchisés ayant résilié leur contrat. C’est seulement après avoir obtenu le financement nécessaire que vous pourrez contacter l’enseigne et signer le contrat proprement dit.