Comment baisser sa facture d’énergie grâce à la prime à la conversion des chaudières ?

Programmes immobiliers neufs
Programmes immobiliers neufs : comment choisir un promoteur ?
octobre 9, 2019
Des plats de salades à déguster en famille
Amoureux de la cuisine italienne : commander des plats de salades à déguster en famille
octobre 18, 2019
baisser sa facture d'énergie

Si auparavant le coût d’achat et d’installation d’un nouveau appareil de chauffage faisait peur à nombreux foyers français, ce n’est plus le cas aujourd’hui, car de nombreux dispositifs d’aides financières peuvent couvrir la grande partie des frais de leur projet. Justement, par peur de l’aggravation du réchauffement climatique due à l’usage d’énergie fossile, réduire les factures d’énergie pour se chauffer correctement est devenu une des priorités du gouvernement. Ainsi, la prime à la conversion des chaudières a été instaurée avec l’objectif de supprimer définitivement la chaudière à fioul d’ici 10 ans.

Zoom sur la prime à la conversion des chaudières

La prime à la conversion des chaudières est une prime exceptionnelle offerte aux ménages pour financer leur projet de changement de chaudière à fioul, charbon, gaz ou de dispositif peu performant par des équipements fonctionnant avec de l’énergie renouvelable comme les pompes à chaleur. Cette aide, connue sous la désignation « coup de pouce chauffage » est accessible à tous les foyers français.  Actuellement, cette aide est intensifiée et rendue plus avantageuse afin de permettre aux ménages de réduire considérablement voire supprimer le reste des frais à charge durant l’achat et l’installation de leur nouveau dispositif respectant l’environnement. Ainsi, les fournisseurs d’énergies signataires de la charte « coup de pouce chauffage » comme Ma Chaudière Gratuite prévoient une aide remontant jusqu’à 4000 euros pour le remplacement de chaudière à fioul. C’est pourquoi, Ma Chaudière Gratuite offre même une grande opportunité à certains foyers, en leur proposant, sous conditions de revenus, de chaudières à granulés de bois gratuitement.

Prime à la conversion des chaudières : les projets concernés

La prime à la conversion de chaudière est un dispositif d’aide mise en place par le Ministère de la transition Ecologique et Solidaire dans le but de lutter contre le dérèglement climatique tout en améliorant la qualité de l’air ambiante. Mais aussi d’améliorer le pouvoir d’achat des français, les inciter à changer leur manière de se chauffer et à réaliser des économies sur leur consommation d’énergie en diminuant les factures y afférentes. En effet, la Prime à la conversion chaudière ne concerne que les projets liés au remplacement chaudière à fioul ou à gaz par des équipements fonctionnant avec de l’énergie renouvelable comme la chaudière biomasse, la pompe à chaleur air-eau, eau-eau, la pompe à chaleur hybride  ou utilisant le système solaire combiné et le raccordement à un réseau de chaleur. Elle est aussi éligible aux foyers qui procèdent au remplacement de leur vielle poêle à charbon par un poêle plus performant tel que le poêle à bois ou biomasse, outre l’installation chaudière à granule et la chaudière à gaz à très haute performance énergétique.

Baisser sa facture d’énergie grâce à la prime à la conversion des chaudières

Le montant des aides prévu par la prime à la conversion des chaudières est différencié en fonction des niveaux de ressources des ménages. Elle est bonifiée pour ceux ayant des revenus plus modestes. Elle est en plus cumulable avec d’autres aides portant sur le remplacement d’une chaudière tel que, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui est un crédit d’impôt chaudière de 30%, l’offre « Habiter mieux agilité » de l’ANAH qui peut couvrir jusqu’à 30% des frais des travaux, ainsi que l’éco prêt à taux zéro (PTZ). Cela peut même permettre à certains foyers de changer leur ancienne chaudière par une chaudière à granulés de 1 euro voire 0 euro seulement en cumulant plusieurs aides. Cependant, pour pouvoir bénéficier de la prime, il faut se baser sur certains autres critères outre le revenu. Il faut aussi faire attention à la nature des travaux et à la qualification du professionnel qui prend en charge la réalisation. Vous ne pouvez donc pas bénéficier de la prime si vous engagez un artisan qui n’est pas certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation. La nouvelle chaudière doit également être garantie « haute performance énergétique ».