Bientôt un patch contre l’allergie à l’arachide ?

l’allergie à l’arachide

Tout comme le patch à la nicotine, le patch contre l’allergie aux arachides permet de lutter contre cette intolérance alimentaire très répandue. Des chercheurs en collaboration avec une société française ont mis au point un patch permettant de lutter contre cette forme d’allergie que l’on rencontre fréquemment chez les enfants.

 La biotech française DBV Technologies a annoncé les résultats positifs d’une étude de suivi d’une durée de 12 mois de son patch Viaskin Peanut qui permet de lutter contre l’allergie à l’arachide. En effet les études confirment l’innocuité et l’efficacité à long terme du Viaskin Peanut dans le traitement de l’allergie à l’arachide. La mise au point d’un tel patch constitue une avancée majeure dans le domaine des allergies. Il est en priorité destiné aux enfants qui sont nombreux à souffrir de cette forme d’allergie le patch contient 250 microgrammes de protéines d’arachide et s’il est pris régulièrement, la deuxième année le nombre de patients réagissant positivement passait à 70 %, contre 50 % durant la première année de traitement.

Au total, l’étude doit se faire sur une durée de 26 mois. Elle porte sur 176 patients extrêmement allergiques à l’arachide en Amérique du Nord et en Europe. Ces patients avaient tous déjà participé à l’étude préliminaire en recevant soit le traitement réel soit un placebo. Une étude de phase III du Viaskin Peanut portant sur 260 enfants dans 35 sites en Amérique du Nord, en Australie et en Europe doit  démarrer  très prochainement. Les responsables de la biotech française espèrent pouvoir commercialiser le produit vers 2017-2018. Ce patch contre l’allergie à l’arachide a été qualifié de véritable percée thérapeutique selon l’agence américaine du médicament, la FDA. On comprend bien l’ampleur de cette avancée thérapeutique dans un pays très gros consommateur de beurre de cacahuète. En effet, 1% de la population soit 3 millions d’américains dont un nombre sans cesse croissant d’enfants sont touchés par les allergies à l’arachide et aux fruits à coques. En France, cette allergie touche 0.3% à 0.75 % de l’ensemble des français, un chiffre non négligeable. Les chercheurs préparent aussi une autre étude portant sur un patch  contre l’allergie aux protéines de lait et sur une méthode de lutte contre l’allergie aux acariens, responsable de 65 à 90% de l’asthme chez l’enfant.. Selon l’Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 2% des adultes et 5% des enfants sont sujets à des formes allergies alimentaires.